Archive pour la catégorie ‘Outils’

Outils – Récupérer des photos effacées sur une carte mémoire

Dimanche 18 novembre 2007

Lors de mon dernier déplacement à l’IFA, il m’est arrivé un pépin, bénin, mais ennuyeux. J’avais été invité à une soirée VIP dans une boîte branchée de Berlin, et au cours de la soirée j’ai sympatisé avec un groupe multinational (allemand(e)s, russe(s) et français). j’avais mon appareil photo, et je me suis amusé à prendre quelques clichés de l’ambiance, à la suite de mes photos prises sur le salon. Lorsqu’à un moment, une des filles présentes a voulu regarder mes prises de vue, et a « malencontreusement » actionné l’option d’effacement de toute la carte mémoire… je n’ai aucune idée de la volonté de cette action, mais d’un coup deux journées entières de photos passaient à la trappe. Mon premier réflexe a été de retirer et verrouiller la carte mémoire, pour la remplacer par une neuve.

De retour à paris, j’ai essayé plein d’astuces et de programmes du gratuit au payant (ceux disponibles à l’essai), pour ne rien obtenir. J’en ai pris mon parti, mais j’ai quand même conservé la carte en l’état. Jusqu’à ce que la semaine dernière je trouve par hasard pas un mais deux programmes soit-disant miracles. j’ai évidemment tenté ce week-end de lancer une opération de sauvetage… et là, miracle, ces deux programmes m’on restitué la totalité de mes images. Leurs approches et leurs interfaces sont différentes, mais le résultat est là, cela fonctionne.

La carte SD est une SD 1 Go de PNY, indiquée comme vide dans ses propriétés sous Windows.

PhotoRec 6.8

Ce programme est écrit par un français, Christophe Grenier, et est disponible sur http://www.cgsecurity.org/wiki/PhotoRec, sous la forme de donationware. D’un premier abord, il peut rebuter l’utilisateur moyen, car son interface est DOS… lorsqu’on le lance, il affiche une belle fenêtre à l’ancienne:

PhotoRec 6.8

Il faut alors avoir un peu de connaissances sur les volumes, partitions, systèmes, etc. mais on s’y fait vite, d’autant plus que les opérations de base ne sont pas dangereuses:

PhotoRec 6.8

Lorsque finalement on a effectué tous ses choix, on demande de démarrer la récupération des fichiers. Et là, si on est sous Vista (oui, je sais), et que comme moi qui essaye de garder un disque rangé, on a installé le programme dans le dossier « Programmes Files », cela ne fonctionne pas, car il n’a pas le droit d’écrire dans ce dossier. Il suffit simplement de placer le dossier du programme dans un autre dossier (« Mes documents », par exemple), et de recommencer la manoeuvre:

PhotoRec 6.8

En ce qui concerne ma carte, il a été créé un dossier « recup_dir.1″, qui contenait 414 fichiers (soit 412 photos & 1 film), nommés sous la forme fnnnnnn.jpg, conservant la date de leur prise de vue. Après un premier contrôle, je pense affirmer que tout y est.

PhotoRec 6.8

PhotoRec a eu besoin d’environ 10 mn pour récupérer l’ensemble des photos, incluant la phase d’analyse.

Zero Assumption Recovery 8.3

Ce programme fait partie d’une série d’outils payants, mais dont la particularité est que la fonction de récupération des photos est gratuite, avec une petite limitation du nombre de dossiers à traiter simultanément. Vous le trouverez sur http://www.z-a-recovery.com/digital-image-recovery.htm. la première différence importante par rapport à PhotoRec est que son interface est graphique. Ensuite, pour un utilisateur non spécialiste des partitions, il lui sera plus facile de sélectionner les données à traiter, ainsi que le répertoire de destination.

ZAR 8.3

L’opération étant lancée, il suffit d’être un peu patient.

ZAR 8.3

Le résultat est finalement obtenu avec 419 fichiers récupérés (418 photos & 1 film) et placés dans un dossier « ROOT » en ce qui me concerne.

ZAR 8.3

13 photos endommagées, mais 5 photos de plus que pour PhotoRec.

ZAR 8.3

Temps total pour l’opération 20 mn. Par contre un fichier de log est généré, comportant des détails sur les opérations.

Conclusion

En ce qui me concerne, j’ai une petite préférence pour PhotoRec, principalement car toutes les photos récupérées étaient exploitables, et aussi parce qu’il est deux fpis plus rapide. Cela étant, je pense utiliser systématiquement les deux programmes, car ZAR a récupéré des photos supplémentaires à celles de PhotoRec, et au final, un assemmblage des deux récupérations me donnera un résultat plus complet. ZAR a aussi l’avantage de proposer une interface plus conviviale. Au final, les deux programmes étant par défaut gratuits, pensez simplement à leurs développeurs, un petit don les aidera à améliorer leurs futures versions.