Archive pour la catégorie ‘LED’

CANDY – la maison verte

Jeudi 25 juin 2009

La marque Candy, du groupe Candy-Hoover, est très fière d’annoncer que la 100 millionième machine à laver sortira de production le mardi 30 juin 2009. C’est ainsi que M. Gilles Bonnin introduit la conférence de ce matin. Après avoir fêté ses 100 ans l’an dernier, il insiste sur le fait que le groupe étant d’origine italienne, le fait de se préoccuper d’économiser l’eau et l’électricité, c’est dans les gênes.

Candy - Maison verte

De gauche à droite, Luca Ancona (Chef groupe encastrables)
Gilles Bonnin (PDG), Bertrand Febreo (Resp. Mkt Pose Libre)


Programme Planete Care

Bertrand Febrero, Responsable Marketing des gammes ‘Pose Libre’, nous précise que depuis plus de 10 ans le groupe a axé ses efforts sur le recyclage et la réduction des émissions en CO2. Le cycle de vie total du produit est ainsi pris en compte, pour arriver aujourd’hui à proposer des machines recyclables à 86%, et qu’ils sont réalisés avec 2% de matière recyclable. L’objectif est maintenant d’atteindre 90% et 4% respectivement. Cela nécessite toute une réorganisation, car la phase de fabrication représente 94% des déchets industriels sur l’ensemble d’un cycle, et 43% d’eaux réduites.

L’ensemble du programme vert du groupe Candy-Hoover est dénommé ‘Planete Care’. Il a permis de réduire de 29% les émissions de CO2 sur 10 ans, mais d’autres critères ont été pris en compte, comme l’instauration d’une charte environnementale, pour sensibiliser le personnel et adapter les gestes au quotidien. Au niveau des produits cela représente quand même une réduction de 21% de la consommation énergétique sur les 10 dernières années.

Des études assez poussées ont été faites, mais il faut tenir compte du parc existant. Par exemple, si tous les fours, hottes, réfrigérateurs, plaques et lave-vaisselles ayant plus de 10 ans étaient remplacés par des machines actuelles, cela permettrait de fermer 6 centrales électriques.


Le chaud

Luca Ancona, Chef du groupe des produits Encastrables, enchaîne en nous décrivant de manière plus pragmatique comment arriver à réduire les consommations. Rien que pour ce qui concerne l’éclairage, le concept U-SEE (mariant l’écologie et les performances) a adopté les diodes LED. Cela permet de réduire la consommation d’un facteur de 10, pour une durée de vie 15 fois supérieure à la lumière incandescente. Etonnant cependant qu’il n’y ait eu aucune allusion sur le fait que la lumière LED ne chauffe pas, car le réchauffemant climatique est aussi un point important. Les nouveaux fours et hottes Candy sont équipés de LED, mais ce sera pour la prochaine collection des réfrigérateurs.

Candy - Maison verte

Eclairage par LED dans la porte du four

De manière concrète, sur un four cela sollicite 15% d’ouvertures de portes en moins, donc moins de dépertition de chaleur (représentant une réduction globale en économie d’énergie de 20%.)

Candy - Maison verte ~ Candy - Maison verte

Hotte à éclairage LED ~ Plaque à induction

D’autres technologies, comme l’induction pour les plaques chauffantes, ont nettement progressé ces dernières années. Ainsi, un chauffage par induction restitue 80% de l’énergie consommée, comparativement à 42% pour le gaz ou le vitrocéramique, ce qui peut correspondre à 250 € d’économie sur 10 ans.


Le froid

Candy a spécifié une classe A++ pour ses nouveaux produits, qui représente 44% en économie d’énergie. Pour arriver à cela de nouveaux compresseurs sont installés, l’isolation a été renforcée, et un gaz R600 (recyclable) a été choisi. Un appareil 2009 consomme 60% d’énergie en moins qu’en 2000, ce qui représente une économie de 280 € sur 9 ans. Les nouveaux réfrigérateurs sont proposés dans plusieurs tailles, en blanc ou en inox.

Candy - Maison verte

Les appareils sont proposées en blanc ou inox


Le lavage

Les normes des nouveaux appareils Candy sont A+ pour les lave-linge top/frontal et AAA pour les lave/sèche-linge. Pour les spécialises, A+ c’est A -10% en consommation. Ces lave-linge consomment 44% d’énergie en moins par rapport aux appareils de 2000, passant de 17 à 7,8 litres d’eau utilisés en moyenne par cycle de lavage. Cela signifie qu’aujourd’hui 9 kg de linge sont lavés au prix de 5 kg en 2000. Pour les combinés qui lavent et sèchent, l’économie est réalisée par l’adoption d’un nouveau condenseur, représentant 35% de moins qu’en 2001, soit 35 centimes (d’euro) économisés par cycle.

Candy - Maison verte

Toute la gamme lavage a été renouvelée

Les lave-vaisselle de 2009 utilisent une technologie dite 10 litres, par l’adoption d’un nouveau moteur à impulsion, qui filtre 30% d’eau en plus. L’économie globale réalisée est de 30% par rapport à 2000. Les appareils sont proposés en blanc ou inox, en format libre ou encastrable.


Conclusion

Le groupe Candy-Hoover se donne pour mission de proposer au plus vite des appareils qui auront une durée de vie de 10 ans.

La pelouse posée sur le sol, ainsi que les tabourets en carton recyclable seront récupérés à la fin de la conférence, pour en faire un bon usage ultérieur.

Candy - Maison verte

Prêt pour une garden-party chez MEGAPRESS

Lien : www.candy.tm.fr

OPTOMA – Pico Projecteur PK-101

Samedi 25 avril 2009

Le vidéoprojecteur, ça fait un certain nombre d’années que je l’utilise. Dans les années 80, lors de mes présentations professionnelles, je faisais venir une équipe spécialiste Barco, qui installait un tri-lentilles, et il fallait quelqu’un à demeure pour affiner les réglages au cas où. Puis, nous avons vu arriver les LCD, et tri-LCD, plus faciles à manipuler, et ensuite les DLP, proposant une image plus douce, mais un peu moins contrastée. Nous avons maintenant à notre disposition une pléthore de vidéoprojecteurs, avec de plus en plus de modèles full-HD, mais même si leur taille diminue à vue d’œil, ils se trouvent confrontés aux nouveaux reproducteurs d’images que sont les derniers Smartphones par exemple.

Etant un adapte de la technologie DLP de Texas Instrument, j’ai découvert avec surprise leur puce DLP dont la surface est inférieure à celle d’un ongle. Celle-ci renferme des milliers de miroirs, de la même manière que les matrices des vidéoprojecteurs de taille standard au format DLP, et Optoma nous a proposé le premier modèle DLP réellement de poche exploitant cette puce. En effet, le Pico Projecteur mesure 103 x 50 x 15mm, soit à peine plus qu’un Smartphone ou un paquet de cigarettes.

A peine sorti de sa boîte, je constate que le modèle qui m’a été envoyé en prêt est bien chargé, et j’y relie de suite le câble iPhone/iPod qui m’a été confié avec, sachant que ce câble est vendu en accessoire supplémentaire. Je connecte mon iPhone 3G, rien de plus simple en réalité.

Optoma Pico Projecteur

Le Pico relié à un iPhone 3G

Ne pouvant pas attendre, j’ai monté une salle de projection de fortune dans ma chambre, à savoir un tabouret surmonté d’un carton à chaussure, et je décide de tester la projection sur mon mur, qui est recouvert d’un tissu blanc cassé. Ce ne sont pas les meilleurs conditions, mais je suis trop impatient de voir ce que cela donne. Je lance donc un film, choisissant un concert live de Mariah Carey. Le résultat est impressionnant, car l’image résultante mesure plus d’un mètre quarante de diagonale, soit près de la limite officielle, qui est donnée pour 1,52m. Il est vrai que je ne suis pas dans l’obscurité totale, et que ma surface de projection n’est ni blanche ni réfléchissante, mais je suis bluffé par le résultat. La résolution est de 640 x 480 pixels, suffisante pour un usage général avec nos Smartphones actuels. Il est vrai que Texas Instrument a annoncé il y a peu sa nouvelle génération de puce DLP mini, qui devrait atteindre la résolution HD.

Le seul point qui m’ennuie est que le son de l’iPhone passe dans le haut parleur du Pico Projecteur, et cela ne donne pas le meilleur résultat, sans possibilité de régler son niveau. J’apprendrai plus tard que le câble iPhone a évolué depuis, et qu’un réglage du son est maintenant présent sur le câble. De plus, il est toujours possible de relier un reproducteur externe sur la sortie casque de l’iPhone, et de disposer alors d’un son nettement meilleur.

Optoma Pico Projecteur

Une image sur un mur qui dépasse 1m de base

Mon second test est réalisé avec mon Nokia N95. N’ayant pas de câble spécifique Nokia (mais celui-ci existe en accessoire), je relier alors le câble vidéo du N95 au câble vidéo fourni par défaut avec le Pico Projecteur.

Optoma Pico Projecteur

Le Pico relié à un Nokia N95

De la même manière que pour mon iPhone, je retrouve une image projetée sur mon mur qui n’a pas à rougir. L’avantage du Nokia par rapport à l’iPhone est que la sortie vidéo n’est pas verrouillée sur la projection de films, tout ce qui est affiché sur l’écran du Smartphone est affiché via le Pico. Bon point donc pour Nokia, qui permet alors de réaliser des diaporamas, voire des présentations grand écran. Eclairé par des LED, la luminosité est un peu faible, n’atteignant vraisemblablement pas les 1000 lumens annoncés. De plus, j’ai pu constater quelques sautes d’image, donc une petite perte de fluidité, mais n’oublions pas que sa taille est vraiment mini.

Optoma Pico Projecteur

La sortie vidéo du N95 donne un résultat correct

Des tests supplémentaires m’ont permis de constater que l’autonomie du Pico Projecteur est assez bonne, d’autant plus que celui-ci est fourni avec une deuxième batterie, doublant ainsi le temps d’utilisation sans nécessiter de le recharger (soit théoriquement environ 4 heures au total). Celui-ci peut se recharger soit via l’adaptateur secteur fourni, soit via un câble USB (fourni aussi).

Le Pico Projecteur pèse à peine plus de 100 grammes, mais en réalité environ 150 grammes avec sa batterie. Il est donc très léger. Cela est impeccable pour le transport (facile, dans une poche), mais il est alors très instable car le poids des câbles le fait très rapidement bouger. Il faut alors bien le caler pour disposer d’une image stable. Mais Optoma a bien fait les choses, et un clip est fourni avec l’appareil, permettant de le ficher à un trépied. On trouve dans le commerce plein de mini-trépieds, qui pourront aussi servir à stabiliser un appareil photo numérique. L’étui en cuir fourni avec le Pico permet de le transporter sans risquer de l’endommager, mais il restera toujours à côté les câbles et accessoires. Il faudrait que les constructeurs songent à proposer des étuis qui permettent de ranger les appareils et leurs accessoires.

A venir des tests supplémentaires, dans des conditions de vacances, donc de déplacement…

Prix (TTC) : 350 € (PK-101), 30 € (câble vidéo Nokia), 40 € (câble vidéo iPod/iPhone)

Lien : www.optoma.fr

TOSHIBA – Gamme TV printemps ’09

Vendredi 10 avril 2009

TOSHIBA fait sa grande rentrée de printemps avec ses gammes TV. Plutôt discrète dans ce domaine ces derniers temps, la marque est résolue à revenir sur le devant de la scène.

L’année 2008 a été concentrée sur le design des appareils, qui était devenu obsolète face à la concurrence montante. Malgré la chute des prix, le marché est encore porteur et intéressant, et Toshiba compte revenir aux premières places.

TOSHIBA

Thierry Chabrol, DG de la Division EGP

La progression globale est estimée à 15% par an, et Toshiba signale que sa propre progression est supérieure à la moyenne. Avec 7,5% de part de marché en 2008, l’objectif 2010 est fixé à 10%.

TOSHIBA

Alain Apprion, Directeur Marketing de la division EGP

Toshiba reste leader dans le domaine des TV LCD à lecteur DVD intégré, même si ce segment est relativement minuscule (1% de part de marché dans le secteur des TV LCD). L’objectif 2009 est de vendre 1/3 des appareils de ce type. De plus, le marché des lecteurs DVD est en forte baisse, tout au moins en quantité, mais il remonte en valeur et en qualité. Il faut cependant relativiser ces informations, car n’oublions pas que Toshiba est actuellement exclu du marché du Blu Ray, ayant perdu la bataille avec son HD DVD.

TOSHIBA


Caroline Frèrejacque, Chef Produit,
présente le créneau des TV LCD à DVD intégré

De nouvelles technologies apparaissent pour les dalles LCD. Comme le CELL (processeur multiple à hautes performances), qui peut diffuser 8 flux HD ou 48 flux SD, ou encore du côté de l’interface, avec les menus multi-directionnels en 3D. Il est aussi fait allusion à de la HD de 3 terabits… mais nous n’en sommes pas encore là.

TOSHIBA

Un grand LCD tout en finesse

Leader aussi dans le marché des lecteurs DVD portables, Toshiba nous précise que celui-ci est très saisonnier (périodes de vacances), et que la marque représente près de 19% de part de marché.

TOSHIBA

Les lecteurs DVD portables restent un marché important pour Toshiba

Le côté vert n’est pas oublié avec l’ECOPANEL (le modèle 42″ passe de 210W à 144W en consommation). L’AUTOVIEW permet un ajustement automatique de l’image (luminosité, contraste, netteté, colorimétrie).

Le mode Résolution + recalibre une image SD pour un meilleur affiche en HD. Enfin, le Backlight Scanning veut concurrencer les dalles en 200 Hz par une interpolation de l’image en 100 Hz. A voir cependant, toutes ces technologies concurrentes risquant de troubler l’acheteur. Les modèles haut de gamme disposent d’un rétroéclairage LED.

Pour conclure, le son est aussi amélioré, avec l’intégration du Dolby Volume, et de l’Audissey HQ (meilleur dynamique à faible volume).

TOSHIBA

La nouvelle gamme REGZA de Toshiba

Prix (TTC) : 530 à 750 € (AV625 32 à 42″), 650 à 850 € (RV625 32 à 42″)

Lien : www.toshiba.fr

SAMSUNG – Ecrans LED… ultra-plats et verts

Jeudi 12 février 2009

SAMSUNG nous a conviés ce jour au Grand Palais, où réside encore l’exposition de Yann Arthus Bertrand, mais ce matin il fait un froid glacial. Cette conférence était dédiée à la découverte de la nouvelle collection des écrans plats de la marque, qui a pour particularité d’être en technologie LED.

SAMSUNG est devenu le leader des vendeurs d’écrans LCD en France, et après avoir vaincu la technologie, ils se sont appliqués à améliorer le design de leurs écrans. Il est vrai que les tailles sont de plus en plus imposantes, et les rendre plus discrets et intégrables dans le salon est une bonne idée. Après nous avoir proposé le rouge sombre et glossy de la collection de l’année dernière, nous revenons à des matériaux plus sobres et discrets. Passons les discours marketing qui nous décrivent par de longues phrases ces études de formes et couleurs, chaque marque y va du sien pour essayer de nous prouver qu’ils nous ont écouté et réalisé ces nouveaux produits pour être conforme à nos attentes.

SAMSUNG - écrans LED

Mobilier assorti à la nouvelle collection

Avec la série 6000, SAMSUNG nous propose une entrée de gamme, et jene vais pas m’y attarder, car je suis plutôt intéressé par les modèles proposant plus de fonctionnalités. Cependant, l’ensemble des gammes apporte une touche écologique, d’une part avec ces dalles LED qui consomment moins, d’autre part avec un mode veille qui ne consomme presque plus rien. de manière générale, les TV de cette année consomment 40% de moins que les modèles de l’année précédente. Par exemple, un 55″ 2009 consommera autant qu’un 32″ de 2008.

SAMSUNG - écrans LED

SAMSUNG Série 6000

La Série 7000 arrive en avril, et propose des écrans allant de 40″ à 52″. Ces modèles sont en technologie 200 Hz et comportent une prise Ethernet donnant accès à l’Internet. Il va sans dire que tous ces écrans sont en résolution full HD, ce qui devient le minimum syndical pour les écrans plats. Cela étant, la télévision arrive à peine avec ses chaînes en HD, que ce soit via la TNT, le câble ou l’ADSL, il faudra encore un certain temps avant de pouvoir exploiter cette résolution. Nous avons au moins les films en Blu Ray pour en profiter. On peut d’ailleurs voir ci-dessous le nouveau lecteur Blu Ray extra plat de SAMSUNG, qui apporte son originalité de par sa forme.

SAMSUNG - écrans LED

Série 7000

Enfin, la série 8000, qui représente le haut de gamme, propose deux écrans, 40″ et 46″, incluant aussi la technologie 200 Hz et l’accès Internet, mais avec des dalles d’une épaisseur inférieure à 3 cm. Si vous ne pouvez pas passer de cable Ethernet jusqu’à votre écran, il suffit d’y connecter un adaptateur Wi-Fi USB. L’accès Internet a été personnalisé, avec des accès directs aux services de Yahoo!, comme la météo, YouTube ou FlickR. La Série 8000 dispose de deux ports USB pour y connecter un appareil photo, un caméscope ou encore une clé uSB ou un lecteur MP3. Une mémoire interne de 2 Go permet aussi de conserver du contenu multimédia.

SAMSUNG - écrans LED

Connexion Internet et accès aux services Yahoo!

Prix (TTC) : 1400 € (Serie 7000 40″), 2500 € (Série 7000 52″), 2000 € (Série 8000 40″ (2000 €), 2500 € (Série 8000 46″)
Lien : www.samsung.fr