Archive pour la catégorie ‘Caméscopes’

FLIP – le camescope anti-camescope

Jeudi 22 octobre 2009

FLIP est une marque de CISCO, et c’est donc Laurent Blanchard, Directeur Général de CISCO France, qui a introduit cette présentation.

FLIP

Laurent Blanchard, DG de CISCO France

Nous avons tous qu’il y a de plus en plus de bloggeurs, et de personnes dans le monde qui désirent publier leurs petits films sur Internet, il suffit de voir le succès de sites comme YouTube, MySpace, DailyMotion ou encore Facebook. Bien sûr, il est toujours possible d’utiliser un camescope, mais d’une part l’appareil est un peu encombrant, d’autre part son prix est encore élevé. On peut aussi utiliser un appareil photo, presque tous savent maintenant faire de la vidéo, mais cela n’est pas toujours l’idéal. Enfin, nous voyons apparaître de plus en plus de camescopes de poche, mais ceux-ci demandent encore un peu de manipulations pour avoir des vidéos faciles à transmettre ou éditer.

FLIP

L’équipe FLIP, presque au complet


La gamme des FLIP

A première vue, le FLIP ressemble à un téléphone. 6 produits nous sont annoncés, qui sont en réalité 3 modèles différents, les autres étant uniquement des coloris différents. Leurs caractéristiques communes, mis à part l’entrée de gamme, sont leur format d’enregistrement, en HD (720p, soit 1280 x 720 pixels), leur connecteur USB intégré dans le boîtier, la sortie vidéo composite, et le logiciel d’édition des films installé dans la mémoire du FLIP.

FLIP

Le FLIP a des airs de téléphone mobile

Nous trouvons en entrée de gamme le FLIP Ultra, disponible en 3 couleurs. Il est alimenté par deux piles AA, mais une batterie rechargeable est disponible en option. Un premier prix, pour une résolution.

FLIP

Caractéristiques techniques du FLIP Ultra

Un peu plus complet, le FLIP Ultra HD, uniquement en noir, mais d’un gabarit identique, dispose en plus d’un connecteur HDMI, permettant de diffuser une image de meilleure qualité, en niveau HD. Ce modèle semble bien adapté à un usage familial.

FLIP

Le FLIP Ultra HD filme en 720p, avec sortie HDMI

Enfin, d’un format un peu plus réduit, mais avec un écran de 1″5 (au lieu de 2″ pour les deux autres modèles), le Mino HD, soit noir, soit chromé, qui sera plutôt destiné aux jeunes.

FLIP

Le Mino HD a un plus petit gabarit


Le logiciel FlipShare

Si le FLIP ne consistait qu’en un appareil de capture vidéo, il aurait du mal à se distinguer de ses concurrents. Mais toute la différence, ou presque, est dans le logiciel de gestion des vidéos qui l’accompagne. Celui-ci, nommé FlipShare, permet en effet, en quelques clics, de classer, assembler et éditer vos vidéos, ou encore de les envoyer par mail ou de les publier sur les réseaux sociaux, que ce soit sous Windows ou sur Macintosh.

FLIP

Présentation du logiciel FlipShare

Le logiciel FlipShare a pour principal atout d’être simple à utiliser, et de proposer des fonctionnalités suffisantes pour un usage de tous les jours. Il peut lister les films présents sur le FLIP ainsi que ceux qui ont été transférés sur l’ordinateur. A priori, il doit aussi être possible d’installer FlipShare sur une clé USB. Les films sont classés par défaut par mois, mais on peut créer autant de dossiers que désiré, et le fait de glisser un film dans un dossier ne déplacera pas celui-ci, mais créera un alias de son nom. Ainsi, un même film peut être présent dans plusieurs dossiers différents, ce qui s’avère assez pratique.

FLIP

L’interface de FlipShare est intuitive et bien claire

L’éditeur de films est sommaire, mais offre des fonctionnalités suffisantes. Il est ainsi possible de couper au début ou à la fin d’un film, d’assembler plusieurs films, de créer un titre et un sommaire, et de réaliser une composition.

En ce qui concerne la bande sonore, on peut soit laisser l’original, soit incruster une musique de fond, qui peut être par exemple une musique mp3. Celle-ci peut être en son principal ou de fond, voire totalement remplacer le son d’origine. On peut par exemple songer à enregistrer un commentaire en post-synchro au format mp3, et l’apposer à un film. Pratique pour les bloggeurs.

FLIP

Assemblage d’un film, avec titre et générique

Tout film, d’origine ou composé, peut alors être envoyé par email (et dans ce cas le film n’est pas envoyé en pièce jointe, mais est posé sur un site, et c’est le lien sur ce site qui est envoyé au(x) destinataire(s), ou encore posté sur des réseaux sociaux comme YouTube, MySpace, FaceBook, etc.

FLIP

Liaison intégrée avec les réseaux sociaux

Enfin, il est possible de générer une photo depuis toute image d’un film, qui sera stockée sur votre ordinateur, ou encore créer un DVD avec un ou plusieurs films, voire une composition, qui pourra être lu sur tout lecteur DVD.

FLIP

Très bonne symbiose entre le FLIP et votre PC

Une gamme d’accessoires est proposée d’entrée pour les FLIP, au nombre de six :

  • Etui étanche
  • Pochette de transport
  • Pack batterie
  • Trépied
  • Câble USB
  • Câble HDMI
FLIP

Les accessoires du FLIP

Prix (TTC) : 149 € (FLIP Ultra), 199 € (FLIP Ultra HD), 199 € (FLIP Mino HD)
Disponibilité novembre 2009

Lien : www.theflip.com

PANASONIC – Lumix & vidéo, NeoPDP, Viera Cast

Mardi 17 mars 2009

La conférence débute par un bilan de l’activité de la marque, avec un accent particulier pour la France. C’est la crise, mais Panasonic annonce une croissance de 17% sur les 3 derniers mois, malgré ce que l’on a lu dans la presse. La France reste un marché porteur en électronique grand public, avec un taux d’équipement en écrans plats qui reste cependant faible. Laurent Abadie nous annonce qu’il quitte Panasonic France pour prendre la direction de l’Europe.

PANASONIC

Laurent Abadie prend les rennes de PANASONIC Europe

Il est remplacé par Laurent Roussel, actuel Directeur des Ventes, qui nous annonce le changement dans la continuité. www.ilovelumix.fr est en plein démarrage, et fait pleinement partie de la politique de développement de la marque. L’année 2009 est pressentie comme un cru exceptionnel. Le chiffre d’affaires a doublé durant les cinq dernières années, et le nouveau challenge est de doubler à nouveau ce chiffre à l’horizon 2011/2012. Après le Royaume Uni et l’Allemagne, un troisième pilier pour l’Europe est en vue avec la France.

PANASONIC

Laurent Roussel, nouveau responsable de PANASONIC France

Luc Saint-Hélie prend le relais pour lancer la présentation des nouvelles gammes, en commençant par la photo, qui est son dada.

PANASONIC

Luc Saint-Hélie présente les gammes 2009

Le TZ7 est une véritable transition, offrant des niveaux de performances égales en photo et vidéo. Dans la gamme TZ, vu comme le modèle entrée de gamme du TZ7, est annoncé le TZ6 (qui remplace les TZ4 et TZ5) muni aussi d’un objectif 25-300 mm.

Le FT1, étanche, a pour vocation d’être le modèle tout terrain. Il a un mode vidéo 720p, et le zoom 28-130 mm est actif aussi en mode vidéo. Ses modes scènes s’adaptent à la situation, avec des modes spécifiques lorsque l’on est sous l’eau, que ce soit en photo ou en vidéo.

PANASONIC

DMC-FT1, le premier APN tout-terrain de Panasonic

Le GH1, deuxième appareil de la gamme G, dispose enfin de la vidéo, voulant se comparer à un camescope HD haut de gamme, muni d’un objectif 14-140 mm (soit réellement 28-280mm). Est annoncé aussi un 7-14 mm (14-28mm en réel).

PANASONIC ~ PANASONIC

Le GH1, un G1 avec la vidéo et quelques trucs en plus

Malgré la montée en puissance de la vidéo dans les APN, les caméscopes ne sont pas laissés en reste. Tout d’abord, les TM300/HS300 remplacent les GS400/500, avec un zoom optique x70, et l’accès au mode iA. On note aussi le retour du viseur, ce qui est quand même plus pratique pour filmer dans toutes les conditions.

PANASONIC

TM300 & HS300, nouveaux caméscopes HD de Panasonic

Le SD26 est un modèle très compact, bien qu’équipé d’un zoom optique x70 et du mode iA, et prêt à filmer en mois d’une seconde. Il enregistre les données sur des cartes SD, SDHC, mais est aussi compatible avec le format SDXC, avec une 64 Go prévue pour 2010.

PANASONIC

Le SD26 est petit, mais il ne manque pas d’atouts

Tous les modèles décrits dans cet article sont équipés de lentilles développées par Leica pour le compte de Panasonic.

En ce qui concerne le Blu Ray, Panasonic dispose d’une réelle plateforme. On voit arriver les BD60 et BD80, qui remplacent les modèles précédents. Dans les nouveautés, ils reconnaissent les formats DivX, MPEG2, JPEG, etc.

PANASONIC ~ PANASONIC

Les nouveaux lecteurs Blu-ray Panasonic, BD60 & BD80

Un système home-cinéma Blu-ray est aussi annoncé. N’oublions pas les supports vierges R ou RW.

PANASONIC

la mini-chaîne design & Blu-ray de Panasonic

Enfin, la famille des écrans TV conclut cette présentation, avec près de 30 produits sont les cartons, allant du 19″ au 42″, en LCD, Plasma et NeoPDP. La grande nouveauté dans ce domaine est sa nouvelle technologie de dalle, avec le NeoPDP, basée sur le Plasma. Il permet d’afficher réellement 1080 lignes quel que soit le mouvement du sujet (il semblerait que les autres technologies butent à 900 lignes). Dans les modèles du haut de la gamme, on arrive à l’équivalent d’un balayage à 600 Hz, ce qui élimine presque toute rémanence.

Z1 est le nouveau flagship des écrans Panasonic. Avec moins de 2,5 cm d’épaisseur, il est proposé en 46″, 50″ et 54″, et est muni de toutes les dernières avancées. Toute l’éléctronique est dans un boîtier déporté.

PANASONIC

Avec le Z1 (épaisseur 2,48 cm) Panasonic introduit ses dalles NeoPDP

Le V10 est un Z1 intégré, mais avec une épaisseur inférieure à 5 cm. Comme chez tous les fabricants de TV à écrans plats, toutes les caractéristiques sont améliorées, avec des noirs plus noirs, des contrastes plus importants, des consommations en baisse, des épaisseurs réduites et des design remodelés. Aussi l’ouverture vers l’extérieur avec le DLNA, la compatibilité AVCGD, le Wireless, etc.

PANASONIC

Un v10 avec sa nouvelle interface

Viera Cast est le nom attribué à tout ce qui est accès aux multimédia externe (DLNA, YouTube, Picasa, etc.).

PANASONIC ~ PANASONIC

la nouvelle gamme d’écrans plats s’ouvre à l’extérieur avec Viera Cast

SANYO – Caméscopes 2009

Jeudi 29 janvier 2009

Sanyo a choisi la Grande Nef Principale du Palais des Congrès. Superbe voute, juste un peu fraîche en ces derniers jours de janvier.

La présentation mixte entre les intervenants de Sanyo et une traduction presque simultanée nous montre que Sanyo ne s’est pas endormi sur ses lauriers, et nous présente une nouvelle collection complète de caméscopes. Sanyo fait partie maintenant du groupe Panasonic, mais il nous est précisé que cela ne changera rien à leur autonomie et à leur volonté d’avancer dans la R&D.

Le mot est à l’hybride, à savoir que le mode vidéo et le mode photo sont traités avec autant de soin, bien que je ne sois pas tout à fait sûr que les utilisateurs se servent autant de ce genre d’appareil pour faire des photos. Mais les usages peuvent évoluer.

Cela étant, je m’attarderai ici principalement sur les modèles étanches, car c’est le genre d’appareil qui m’intéresse dans les activités où je peux les tester.

SANYO - caméscopes 2009

Les techniques utilisées pour rendre un caméscope étanche
sont très pointues, mais tiennent parfois du bon sens

Le premier modèle est le CA9, digne successeur du CA8 que j’ai testé l’an dernier. Ce dernier m’a convaincu que l’on peut réaliser des films sympas sous l’eau, et j’ai été très surpris de la qualité sonore que l’on peut restituer. On s’y croirait lorsque l’on visionne les films réalisés.

Pas de grandes nouveautés cependant, mis à part un capteur qui passe à 9 mégapixels (au lieu de 8), avec une résolution vidéo plafonnée à 640 x480 pixels. L’étanchéité est annoncée comme améliorée, et l’image peut être mesurée en multipoints. Le traitement du son a aussi été révisé. L’appareil sera proposé en trois couleurs, noir, rouge ou vert. Les films sont enregistrés sur une carte SD ou SDHC. Le zoom optique reste 5x, et l’appareil supporte des profondeurs jusqu’à 1,50 mètre.

SANYO - Xacti VPC-CA9

SANYO Xacti VPC-CA9, le successeur du CA8

L’autre modèle étanche, c’est le WH1. On n’est plus dans la même catégorie, d’une part au niveau du format de l’appareil, qui ressemble plus à un mini caméscope classique, et d’autre part en ce qui concerne les caractéristiques.

En premier lieu, la vidéo est au format 720p (1280 x 720 pixels, à comparer au format VGA du CA9 ; ensuite le zoom optique est 30x, soit 6 fois celu du CA9. Cet appareil permettra donc de réaliser des films de plus haute qualité, et dans plus de situations, mais cela m’intéressera de voir ce que cela donne en usage sous l’eau. La prise en main du CA8/CA9 est très facile, le WH1 risque d’être un peu plus délicat à manipuler, pesant 311g. Cela étant, il peut aller jusqu’à 3 mètres de profondeur, à l’instar des CA8/CA9 qui supportent 1m50, mais pour un poids de 230g. Son autonomie est donnée pour 3h20, et il est aussi proposé en 3 couleurs, blanc, jaune et bleu turquoise.

SANYO Xacti VPC-WH1, pour filmer en HD sous l’eau

Enfin, pour clore la conférence, Yann Arthus-Bertrand est venu nous parler de sa collaboration avec Sanyo. Toujours aussi sympathique, cet homme nous offre des photos de nature époustouflantes.

SANYO - Yann Arthus-Bertrand

Yann Arthus-Bertrand est venu nous dire un petit bonjour

Il est vrai que l’exposition qui a lieu en ce moment dans la Nef Principale du Palais des Congrès est consacrée à ses clichés et expériences.

Prix : non encore disponibles, mais nous pouvons espérer environ 300 € TTC pour le CA9 et 500 € TTC pour le WH1 (la nouvelle gamme arrivera en mars 2009)

Lien : www.sanyo.fr