Archive pour décembre 2008

PHILIPS – Streamium

Mardi 16 décembre 2008

Philips nous a présenté sa collection 2009 dans le cadre de l’hôtel Murano, décoré très zen. Cela tombe bien, car les nouveaux appareils ont été conçus pour s’intégrer au mieux dans l’environnement de tous les jours.

Commençons par la chaîne des années 2000, où l’ère digitale bat sont plein. La radio est maintenant obtenue depuis les flux Internet, via le récepteur réseau NP1100 situé sur le dessus, avec tous les avantages que cela comporte, à savoir l’affichage des informations sur les morceaux qui passent. mais cet appareil est aussi compatible DLNA, donc vous pourrez atteindre le ou les serveurs multimédia de votre réseau Ethernet personnel. Le son diffusé est assez classique, Philips ayant la réputation de proposer des produits assez neutres au niveau du rendu sonore.

Philips Streamium

Un mélange de classique et de numérique

L’appareil ci-dessous est révolutionnaire aux dires de Philips, mais je vous avoue que j’en ai déjà vu quelques uns du même acabit chez des concurrents. Juste que le marché n’était peut-être pas encore assez mûr, donc celui-ci arrive vraisemblablement au bon moment. Il peut se relier en Wi-Fi ou en RJ-45, et profitera du réseau Ethernet pour se relier à l’extérieur, et ainsi capturer les flux radio de l’Internet. Compatible UpnP et DLNA, il saura aussi diffuser les fichiers de morceaux de musique (compatible MP3, AAC, eAAC+, WMA, FLAC et Ogg Vorbis) présents sur les serveur suivant ces normes dans votre réseau privé. L’écran couleur affiche les informations du morceau en cours de lecture, voire la pochette de l’album si elle est stockée dans le fichier. Les technologies LivingSound et FullSound, propres à Philips, permettent d’obtenir un son plein et dynamique.

Philips Streamium

Le diffuseur de son réseau Streamium NP2500, par Philips

La micro-chaîne Streamium MCi500H est destinée à un public averti et mélomane. C’est en premier lieu une mini chaîne HiFi, mais elle est à l’ère numérique, puisqu’elle comporte un disque dur de 160 Go, qui permet de stocker le contenu de 2000 Cd environ. Sa connexion Internet permet, via la base de données Gracenotes, de reconnaître le CD que vous entrez, afin d’attribuer des noms et des interprètes aux morceaux qui sont stockés sur le disque dur. De plus, lorsque celle-ci est disponible, la pochette du disque est affichée sur le petit écran couleur situé sur sa face avant.

Côté esthétique, cet ensemble semble composé de deux éléments, mais en réalité ils font bloc. Deux enceintes dont le poids est conséquent (bois composite), signifiant une qualité de fabrication de haut niveau, permettent de restituer un son plein et bien réparti dans la pièce (domes papier, 50 W par canal). Connectable à l’Internet par Wi-Fi ou par RJ-45, le MCi500H comporte aussi une radio Internet, donnant accès à des milliers de stations Web. Il est possible de mémoriser les stations favorites. De plus, cette mini-chaîne est compatible avec les satellites (jusqu’à 5) présentés dans cet article, dans le sens où elle fait office de serveur multimédia. Elle est aussi lecteur multimédia, et aura accès aux serveurs DLNA de votre réseau privé, par exemple votre PC. Son connecteur USB permet d’y relier votre balladeur MP3 favori.

Philips Streamium

Philips Streamium MCi500H, pour les mélomanes numériques

La gamme Streamium Music System est composée de plusieurs appareils différents, permettant la diffusion de votre ambiance sonore en simultané dans plusieurs pièces. Le Centre, destiné à la pièce principale de votre habitation, est muni d’un disque dur de 80 Go, pour stocker le contenu de vos CD (avec la récupération des informations des morceaux via le service Gracenote), mais il est aussi muni d’une connexion Internet (Wi-Fi ou RJ-45) qui lui permet de lire en streaming le contenu musical d’un serveur UpnP ou DLNA sur votre réseau local, ou encore de diffuser les radios Web (vous pouvez stocker vos stations préférées pour les retrouver plus rapidement).

Le Satellite est fait pour les pièces annexes, comme la chambre ou la cuisine. Il peut y avoir jusqu’à 5 Satellites reliés au Centre, chacun ayant la capacité de relayer la musique en cours de diffusion sur le Centre (il suffit de presser un bouton pour synchroniser tous les Satellites), ou de jouer ses propres morceaux. Tous ces éléments sont reliés ensemble en Wi-Fi, donc pas besoin de passer de fils là où en général on ne sait pas où les mettre.

Philips Streamium

Philips Streamium Music System
pour une diffusion dans toutes les pièces

Et pour votre table de nuit, afin de compléter les éléments ci-dessus, pourquoi ne pas choisir le petit satellite WAS6050, muni d’un ampli de 15 W, presque suffisant pour chauffer l’ambiance de la pièce. En plus de sa radio Web intégrée, il peut sans fil récupérer le flux de votre mini chaîne MCI500H ou encore du WACS7500.

Philips Streamium

Le satellite WAS6050, pour votre table de nuit

Prix (TTC) : 300 € (MCM772), 180 € (NP1100), 250 € (NP2500), 500 € (MCi500H), 900 € (WACS7500 + WAS7500), 300 € (WAS7500), 250 € (WAS6050)

Lien : www.philips.fr

LOGITECH – Nouveautés accessoires consoles PS3 & Wii

Mardi 16 décembre 2008

En avant-première du CES qui aura lieu en janvier, LOGITECH a profité du cadre du Hard Rock Café de Paris pour nous présenter sa nouvelle gamme d’accessoires pour consoles de jeu.

Une guitare qui ressemble à une vraie guitare électrique. Ce modèle, manipulé de main de maître par le Sieur Benoît, est réalisé comme une vraie, avec des chevilles en métal, et même une touche en bois de rose. Cela change des modèles en plastique que nous proposent les kits Guitar Hero et Rock Band, car avec ce modèle, exit les bruits des commandes de l’instrument. Il est vrai cependant que cela ne fait pas jouer mieux de la guitare (on reste dans un concept de jeu de console accessible à tous), et que le prix est en conséquence. Cette guitare est compatible avec les console Sony PS3 et PS2, elle est fournie avec un récepteur sans fil USB qui se connecte à la console.

title

Comment croire que l’on est un vrai musicien

Et pour les courses de voiture, LOGITECH a exploité son savoir-faire en matière de volants pour nous proposer un modèle qui fonctionne avec la Wii. A la différence de la plupart des accessoires dédiés à la Wii, il n’a pas besoin d’une manette Wii, toute l’électronique nécessaire est déjà intégrée. La liaison avec la console se fait via un récepteur sans fil USB. Après essai, pour moi qui ne suis pas un champion sur consoles (je préfère les vraies voitures), j’ai trouvé que ce volant était très agréable à utiliser. Actuellement, ce volant fonctionne exclusivement avec Need for Speed Undercover.

title

Un volant et un clavier signés LOGITECH pour la Wii

Vous noterez aussi le clavier sans fil qui permet de chatter et de parcourir le Web sur la Wii. Comme pour le volant, il est fourni avec un récepteur sans fil USB qui se relie à la console. Il est aussi proposé un micro USB pour les jeux de type Karaoké.

Prix : 200 € TTC (Guitare PS3), 80 € TTC (Volant Speed Force sans fil Wii), 30 € TTC (Clavier sans fil Wii)

Lien : www.logitech.fr

Le Web ’08 – en pleine crise ?

Mercredi 10 décembre 2008

Le Web ’08, c’est la grande fête du business Internet, organisée par Loïc Le Meur, le français dont tout le monde parle, et qui a réussi en Californie. Jusqu’à il y a peu, je voyais souvent sa photo dans les journaux, avec des articles qui parlaient de sa réussite dans le domaine des blogs. Mais qu’en est-il réellement, que peut-on attendre d’un rassemblement annuel autour du Web ?

Pour ne rien vous cacher, je n’avais pas prévu de me rendre à cet évènement, et en plus je suis un peu patraque. C’est donc par un temps bien frisquet, que je me pointe devant le 104, dans le 19° arrondissement de Paris, gelé sur mon scooter. Les mains dans les poches, je n’ai même pas d’appareil photo sur moi, mis à part mon iPhone, je me demande comment faire pour rentrer. Où se trouve l’accueil presse ? Je ne me pose pas la question, bien longtemps, car en fin de compte je me retrouve à l’intérieur d’un grand hall sans savoir pourquoi.

Je ne connaissais pas ce lieu, il est assez singulier. Toute la partie centrale est occupée par une grande estrade, surmontée d’un immense écran, et c’est ici qu’ont lieu les séances plénières et les débats. J’assiste quelques minutes à la session en cours, non pas concerné, mais avec de gros nuages dans la tête… état fébrile dirais-je. Je reviens vers l’entrée, et profite d’un café bien chaud pour me remonter.

Le Web '08

Les conférences plénières du Web ’08

Je fais alors le tour des stands, dans les diverses salles qui sont disposées autour du bâtiment. Je vois rapidement mes contacts Nokia, mais rien de bien neuf. Il faut dire que je reviens tout juste du Nokia World de Barcelone.

Une salle, située dans l’étage inférieur, attire alors mon attention. C’est une session dédiée à Facebook. J’y assiste malgré mon état, surtout parce que je m’intéresse à ce réseau social depuis peu, et que son ascension a l’air fulgurante. J’y croise quelques uns de mes amis Facebook, et le débat est intéressant, car il parle des possibilités offertes aux développeurs d’intégrer leurs applications à Facebook. Aussi, les futures évolutions de l’interface semblent prometteuses.

Le Web '08

Session Facebook au Web ’08

Bon, cela ne va pas si fort, je n’insiste pas. Cela étant, je m’étais promis de faire un saut au e-dune, où a été organisé une session Le Web ’08 OFF. Il semble que cela corresponde à une alternative au Web ’08, organisée par des personnes qui voulaient prouver que l’on pouvait y assister sans en être, ou quelque chose comme ça. La manifestation est sponsorisée par Qype, un outil de recherche d’adresses à proximité. Le concept semble intéressant, mais je ne suis pas en meilleur état que précédemment, donc après avoir bu un café, je décide de rentrer chez moi au chaud.

Le Web '08

Conférence parallèle Web ’08 OFF au e-dune avec Qype

Promis, l’année prochaine cela ira mieux, je devrais pouvoir couvrir le Web ’09 – s’il a lieu, n’oublions pas que la crise nous frappe de plein fouet – de manière plus efficace.

Lien : leweb3.typepad.com/leweb08

Nokia World 08 – Jour 1

Mardi 2 décembre 2008

L’année dernière c’était à Amsterdam, et il faisait très froid. Cette année, nous sommes à Barcelone, il fait moins froid. Mais il est vrai que pour des Finlandais, le changement climatique est plus net.

Nokia World 08

Nokia World 08, soleil & fraîcheur @Barcelone

La grande conférence de ce matin nous montre un Nokia en pleine forme, en tout cas plein de projets. en premier lieu, Marc Selby nous fait faire un tour d’horizon sur la manière dont Nokia va faire bouger le monde avec Maps.

Nokia World 08

Marc Selby, VP Industry Liaison & Collaboration, Nokia

Ensuite, Olli-Pekka Kallasvuo, Président & CEO, nous parle de la stratégie de Nokia à propos des services que nous allons trouver sur nos mobiles chéris.

Nokia World 08

Olli-Pekka Kallasvuo, Président & CEO, Nokia

Enfin, Anssi Vanjoki, Vice-Président Exécutif, Market, nous fait découvrir la genèse du nouveau flagship de Nokia, en détaillant toutes les caractéristiques au top qui peuvent entrer dans un mobile qui tient encore dans la poche.

Nokia World 08

Anssi Vanjoki, Executive VP, Market, Nokia

La référence est le N95, qui va naturellement nous dévoiler le N97. Cet appareil aurait aussi pu s’appeler N970, tant il signifie la convergence aboutie entre les mobiles et les tablettes de la marque. Le N97 a un grand écran tactile piloté par Symbian S60 v5, un module photo de dernière génération, et un clavier coulissant à la mode du N810. Sa commercialisation est planifiée pour la mi 2009, au prix de 849 € TTC.

Nokia World 08

N97, le nouveau flagship de Nokia

Les autres grandes annonces de la matinée concernent le lancement de Nokia Messenging, un service d’agrégation entre la messagerie instantanée et le push mail, le nouvel usage orienté soit business soit vacances avec l’ajout de nombreux services, fonctionnalités et interfaces dans MAPS.