Archive pour septembre 2008

HERCULES – eCafé

Jeudi 25 septembre 2008

Hercules, marque d’accessoires pour ordinateurs bien connue pour ses cartes graphiques, Webcam, cartes réseau et autres produits musicaux a surpris un peu tout le monde en présentant son propre netBook, l’eCafé. Hercules appartient maintenant au groupe des frères Guillemot, et son équipe de recherche a profité de l’engouement lancé par l’eeePC d’Asus pour développer son propre produit, résultat de plusieurs années de réflexion en interne.

A première vue l’eCafé ne semble pas réellement se différencier des autres Netbook du marché. Il se présente cependant sous un habillage marron glacé assez joli, mais il est vrai que nous sommes dans la mode « glossy ». Sa taille physique est celle des Netbook de petite taille, à savoir les eeePC 700 et 901, car son écran est de taille 8″, sans pour autant négliger la résolution, qui est de 1024 x 600 points, le minimum syndical pour une navigation Web correcte, évitant d’avoir à déplacer les pages latéralement.

Hercules - eCafé

Un accent particulier a été porté sur les applications multimédia

Sa mémoire RAM est de 512 Mo, complétée par un disque SSD de 20 Go. Cela est largement suffisant pour cette catégorie d’ordinateur, car ils est fourni avec une distribution Linux basée sur Mandriva. Celle-ci propose une interface simplifiant au maximum l’usage de la machine, dédiée à l’utilisateur non technophile. Tous les ingrédients nécessaires sont installés et fonctionnels, comme la suite OpenOffice, des programmes d’email et de messagerie instantanée (compatible avec la WebCam intégrée), et un certain nombre de jeux maison (Gameloft). Un accent particulier a été porté sur les logiciels multimédia, et le lecteur vidéo comporte tous les codecs nécessaires, permettant de lire la plupart des formats actuels, ou encore le lecteur MP3 est compatible iPod, qui fait que lorsqu’un iPod est relié à la machine, son contenu est automatiquement listé (en tenant compte cependant des protections DRM).

Hercules - eCafé

Le contenu d’un iPod est reconnu par l’eCafé

Enfin, la mobilité n’a été oubliée dans aucun domaine, car dans cet eCafé nous trouverons les drivers prêts à fonctionner pour les clés USB 3G des trois acteurs principaux du marché, à savoir Orange, SFR et Bouygues. Sinon, il est aussi possible de se connecter à tout réseau WiFi en mode g. Une sortie écran externe permet de relier le Netbook à un moniteur en mode VGA.

Hercules - eCafé

L’eCafé fonctionnant en 3G avec la clé Icon 255 fournie par Orange

Les autres connecteurs permettent de relier un micro et un casque, et deux prises USB (bizarre, la plupart des concurrents en proposent 3, et les deux présentes, bien que bien écartées pour permettre la branchement simultané de deux larges clés USB, sont placées à droite – dommage qu’il n’y en ait pas une à gauche – permettent de relier un grand nombre d’accessoires, car de nombreux drivers sont pré-installés (d’autres restant disponibles par téléchargement), que ce soit des imprimantes, lecteurs CD ou DVD, etc. Un slot SD/SDHC permet aussi d’accroître la mémoire de stockage ou encore de transférer des fichiers.

L’autonomie est donnée pour plus de 3 heures en lecture vidéo avec le son, ce qui laisse présager une autonomie de 4 à 5 heures en usage normal. La batterie est une 4 cellules, mais sa puissance est plus importante que la moyenne. L’alimentation externe et la recharge se font par un adaptateur secteur pas trop encombrant.

A voir donc si l’eCafé arrive à faire son chemin parmi la multitude de Netbooks qui arrivent sur le marché. Ravi en tout cas de voir revenir de telles machines sous Linux, car la deuxième génération des Netbook avait quelque peu estompé cet élan, avec du XP Embedded. Proposé à 299 € en prix conseillé, l’eCafé est dans la moyenne. Une gamme d’accessoires viendra compléter ce Netbook.

Hercules nous a enfin indiqué que l’eCafé est le premier modèle d’une nouvelle gamme, et l’on devrait voir arriver d’autres appareils bientôt, vraisemblablement avant la fin de l’année.

Un test plus en détails est prévu dans les semaines qui viennent…

SIMPLEO – Téléphonie Mobile Low Cost

Jeudi 25 septembre 2008

Le groupe DEBITEL arrive sur le marché de la téléphonie Low Cost avec une nouvelle marque, SIMPLEO. Il suffisait d’y penser, me direz-vous, mais alors pourquoi personne ne l’a-t’il fait plus tôt ?

Jean-Michel Neyret, PDG du Debitel pour la France, nous présente en quelques diapos le concept, et en fin de compte l’idée n’est pas mauvaise, surtout par les temps qui courent, pour attirer toutes les personnes qui n’ont besoin que de téléphoner, voire d’envoyer un SMS de temps en temps.

SIMPLEO - Téléphonie Mobile Low Cost

Jean-Michel Neyret, PDG de Debitel

Tout est compris dans le forfait, ou dans la formule, sans aucune surprise. Le Directeur Marketing, en la personne de Jérôme Arnac, insiste sur le fait que rien de supplémentaire ne sera rajouté. Cela est presque totalement vrai, mais il est quand même possible d’étendre cela à quelques services, comme les appels à l’international par exemple.

SIMPLEO - Téléphonie Mobile Low Cost

Jérôme Arnac, Directeur Marketing de SIMPLEO

Trois formules sont proposées, la première avec des cartes pré-payées (à partir de 9,90 € TTC comprenant 5 € TTC pour 5 mn de communication, jusqu’à 40 € TTC pour 102 mn), les deux autres correspondant à des abonnements sans engagement ou avec engagement et fourniture d’un mobile (respectivement à partir de  9,90 € et 14,90 € TTC pour 1 heure à 42,90 € TTC pour 8 heures, cela par mois). Le report sur le mois suivant du temps non consommé est compris dans toutes les formules. Pour les formules avec engagement, une panoplie d’une trentaine de téléphones mobiles est proposée moyennant une participation démarrant à 1€, selon la formule choisie. On ne trouvera pas les smartphones ou tout-en-un, destinés à des contrats incluant les data, mais le choix est assez large, avec même des modèles incluant un appareil photo ou lecteur mp3. Cerise sur le gâteau, une offre de reprise de 100 € pour le basculement depuis un autre opérateur sera offerte au lancement.

Toutes les durées cités correspondent à un temps de communication en minutes, facturées 0,39 € TTC, qui peut être partagé avec l’envoi de SMS, facturés 0,07 € TTC à l’unité (encore un prix nettement inférieur à la moyenne).

L’avenir nous dira si ce concept prend, et surtout si les grands du secteur ne se mettent pas à proposer une formule identique, avec en plus le poids de leur marque. Pour conclure, j’ai trouvé l’idée simple et efficace. D’où un nom bien choisi, SIMPLEO.

KEF – iPod génération

Lundi 22 septembre 2008

Cette conférence était une première pour moi, et d’après ce que j’ai compris, aussi pour la légendaire marque KEF. Que de souvenirs, avec ma première paire de Référence 104, remplacée plus tard par des Référence 101, fabriquées maison, adjointes d’un caisson muni d’un woofer Peerless, aussi de conception maison. C’était dans les années 70. Et dire que mes 101 perso ont repris du service le jour où je suis passé du 5.1 au 7.1, et qu’elles sont toujours d’attaque.

Donc, KEF nous a présenté au bord d’une péniche amarrée en face de la Tour Eiffel sa collection 2008. Nous avons écouté des C3 (120 € pièce), puis des C5 (225 € pièce), suivies par des iQ30 (225 € pièce) et des iQ70 (500 € pièce). Difficile d’être juge quand on est aussi parti, car ce sont les C3 qui ont le plus séduit mes oreilles, suivies par les iQ70, mais je dois avouer que les morceaux choisis ont largement orienté mon choix.

Pour revenir au titre de ce billet, KEF s’est un peu diversifié et nous propose maintenant des éléments pour iPod (mais aussi certifiés iPhone). L’ensemble s’appelle Picoforte, et est constitué de deux blocs carrés de moins de 10 cm de côté, l’un faisant office de socle permettant de recharger et transmettre le son de l’iPod/iPhone (ainsi que les photos et vidéos), et l’autre ayant le rôle d’amplificateur, donnant 2 x 25W. Ces deux éléments sont complétés d’enceintes KEF UniQ, de petite taille, mais dont le son ne laisse rien à désirer. L’ensemble existe soit en blanc, soit en noir, les (couleurs) à la mode du moment.

Kef - iPod Génération

Les socles Picoforte de KEF pour iPod/iPhone

On peut aimer le design tout en rondeurs, et l’aspect glossy. Pour ce type d’éléments, je suis assez séduit, ce qui n’est pas obligatoirement le cas pour les enceintes de la marque de plus grande taille. Mais cela relève d’un goût tout à fait personnel.

Kef - iPod Génération ~ Kef - iPod Génération

Picorforte devant et derrière

L’ensemble Picoforte est proposé sous deux configurations. La version One, fournie avec les enceintes KHT5000 ou KHT6000, est commercialisée au prix de 399 € TTC, alors que la version Three, munie d’enceintes haut de gamme (KHT3000), coûte 599 € TTC.

Kef - iPod Génération

L’ensemble Picoforte avec ses enceintes iQ

KEF propose aussi depuis quelque temps des transmetteurs sans fil permettant de trouver une solution de placement pour des enceintes surround ou arrière, sans avoir à passer de câbles. Un ensemble composé d’un émetteur et de deux récepteurs est commercialisé au prix de 625 € TTC.

Kef - iPod Génération

Les modules d’émission/réception sans fil

Dans un tout autre registre que les enceintes, mais allant dans le sens de diversification de la marque, KEF nous propose une centrale home-cinéma, dénommé Instant Theatre. Cet appareil sera décrit dans un futur test.

Kef - iPod Génération ~ Kef - iPod Génération

Instant Theatre par KEF, avec des caractéristiques très prometteuses

MICROSOFT – Perspectives 2009

Lundi 22 septembre 2008

Avec 90 000 personnes dans le monde, dont 1600 en France, Microsoft affiche encore une santé d’enfer, présentant son CA 2008 avec 60,4 milliards de $, dont 22,5 milliards en résultat d’exploitation.

Microsoft - Perspectives 2009

Eric Boustouller
Président de Microsoft France

Même si la progression du CA de la marque est constante, les exécutifs de la corporation nous indiquent qu’ils restent déçus par trois de leurs branches d’activités, avec la faible pénétration de Vista, la part de marché minuscule de leur moteur de recherche et les ventes de la Xbox.

Microsoft - Perspectives 2009

Marc Jalabert
Directeur Marketing et des Opérations

Les spécialistes nous ont aussi parlé de ce qui nous avons déjà entendu, comme Windows 9 ou encore Office 14, alors que nous n’avons pas encore digéré les versions existantes (Vista et Office 2007), qui comportent encore de nombreux points à corriger. On est dans l’ère des versions beta finales officielles depuis de nombreuses années, et c’est loin d’être fini.

Un satisfecit cependant pour Office 2008 sur Mac, qui a enfin rejoint le niveau de son homologue sous Windows, et la promesse d’un nouveau Messenger (MSN Live dirais-je), qui verra bientôt le jour.

Microsoft - Perspectives 2009

Olivier Marcheteau
Directeur France de la division Consumer & On Line

Malgré l’annonce des résultats décevants des ventes de Xbox, Microsoft sait nous dire qu’ils sont assez fiers de leur performance en face de la PS3, à savoir 21 millions de machines contre 15 millions chez Sony. Il faut cependant ajouter à ce chiffres que la Xbox était vendue à la moitié du prix de la PS3 jusqu’à aujourd’hui, et sera désormais encore moins chère, car dorénavant proposée à 179 €. Valeur à comparer aux 249 € inchangés de la Wii, qui n’apporte peut-être moins de technologie (pas de HD), mais qui a un succès nettement plus large auprès du public, ayant conquis les plus agés.

Microsoft - Perspectives 2009

François Ruault
Directeur de la Division Entertainment & Devices

Le point le plus positif de cette matinée est que l’on sent que Microsoft veut se racheter une conduite pour tout ce qui est collaboration, standards et communication. Pour cela, nous avons vu apparaitre pour la première fois dans leur présentation des logos comme Oracle, OpenOffice et autres, Microsoft ayant fini par accepter d’inclure des formats comme ODT dans sa suite Office.

Microsoft - Perspectives 2009

En conclusion…

Aussi nous avons écouté des orateurs, même si on les sait piqués à la sauce Redmond, qui parlaient bien et avec ouverture de leurs produits. Microsoft sait donc encore réagir à son entourage. Il nous aura manqué cependant une discussion autour des applications en ligne, en réaction à Google… peut-être pour la prochaine fois.

LOGITECH – Illuminated Keyboard

Vendredi 19 septembre 2008

Fidèle à ses produits à succès, Logitech nous présente avec chaque nouvelle collection des claviers originaux. Cette fois-ci, nous étudions le premier modèle à rétro-éclairage variable proposé par la marque. Il s’appelle tout simplement Logitech Illuminated Keyboard. Sa particularité est de proposer trois niveaux d’éclairage des touches, en plus du non éclairage bien sûr. Cela se fait par le simple appui de la touche située tout en haut à droite du clavier. Chaque pression apporte une luminosité différente, commençant par la plus forte, pour décroître jusqu’à l’extinction. On ne peut guère faire plus simple, et c’est moins encombrant que de proposer 4 touches distinctes.

Logitech - Illuminated Keyboard

Séquence nocturne avec le Logitech Illuminated Keyboard

Le clavier est un simple clavier USB, donc le rétro-éclairage est alimenté par l’USB. Cela signifie que le clavier consomme plus d’électricité lorsqu’il est rétro-éclairé, et donc il ne sera pas conseillé pour un usage avec un ordinateur portable fonctionnant sur sa batterie, ou alors on se passera du rétro-éclairage.

Côté esthétique et pratique, le clavier est assez fin, pouvant être relevé à l’aide deux deux pattes escamotables situées en bas. Il réagit très bien à la frappe, et le rétro-éclairage est très fin et bien réparti… cela étant, ceux qui sont plutôt mac ne seront pas surpris, ils ont l’habitude des claviers rétro-éclairés. De plus, les Mac proposent un réglage fin du niveau.

En complément de cette particularité, toutes les touches de fonction ont une fonction supplémentaire pré-programmée, qui peuvent être activées ou redéfinies à l’aide d’un logiciel fourni sur CD. Mais cela n’est pas réellement ma tasse de thé, je suis plutôt adepte des claviers aux fonctions minima. Tout au plus, je regrette qu’il n’y ait pas de touche directe pour appeler le menu contextuel, celui-ci apparaissant en pressant les touches « Fonction + Impression Ecran », ce qui n’est pas des plus commodes avec une seule main. Trois touches situées au-dessus du pavé numérique agissent sur le son (silence, baisser et monter le volume).

La base du clavier comporte un repose-paume intégré, assez fin et bien placé. Le toucher général est du genre velours fin, et les touches ne font pas beaucoup de bruit en retour (mis à part la barre d’espace, comme généralement). Le clavier est entouré d’un filet transparent, ajoutant un peu de classe à l’ensemble. Enfin, les témoins de verrouillages numérique et majuscule sont de petites illustrations éclairées situées sous le pavé numérique.

Le clavier est proposé au prix conseillé de 79€99, ce qui est quand même un peu cher pour un clavier, même si celui-ci est d’excellente facture.

SEAGATE – Disques durs externes Go, Desk & Xtreme

Mardi 16 septembre 2008

Seagate a présenté sa nouvelle gamme de disques durs externes. Un accent particulier a été porté sur le design. En effet, portés par le succès des mini disques durs USB chez les acheteurs Mac, Seagate a décidé de proposer un aspect plus moderne et plus original, afin de mieux capter cette clientèle. L’effet est réussi, et ces nouveaux modèles se feront sûrement plus remarquer sur les étagères des magasins.

Les modèles nomades appelés Go, et équipés de disques durs 2″5, ont des capacités allant jusqu’à 500 Go, ils sont compatibles Mac et PC. La version Mac est proposée avec un socle de bureau facilitant son utilisation chez soi. Un câble USB supplémentaire est fourni pour les déplacements.

Seagate - Disques durs externes

Disque dur externe Go 2″5 Seagate pour Mac ou PC

Les modèles de bureau comportent un disque dur de 3″5, avec des capacités allant jusqu’à 1,5 To, sont disponibles soit pour PC, soit pour Mac dans la série Desk. Les différences entre les deux plateformes sont d’une part le formatage adapté du disque, et d’autre part les logiciels préinstallés sur le disque, avec FreeAgent (sauvegarde, chiffrement et synchronisation) pour les versions PC, rien pour les versions Mac de par leur compatibilité Time Machine. Chaque disque est fourni avec son support de bureau et sa housse de transport.

Seagate - Disques durs externes

Disque dur externe 3″5 Seagate, Desk & Xtreme

Enfin, la série Xtreme est faite pour les usages intensifs en graphisme et vidéo. Ils se différencient des modèles Desk par la présence de ports Firewire 400 et e-Sata.

Prix (TTC) : 90 € (Go PC), 130 € (Go Mac), 100 € (Desk PC), 140 € (Desk Mac), 190 € (Xtreme)
(modèles grande capacités disponibles en octobre)

Lien : www.seagate.com

F1 – Pôle de France

Mardi 16 septembre 2008

Une de mes références en sport automobile, Jean-Pierre Beltoise, a présenté à la presse ce matin un projet qui est loin d’être extravagant, bien que le sujet puisse le faire ressentir par ces temps noyés dans l’écologie et le pétrole hors de prix. C’est le projet d’un complexe sportif autour de l’automobile, centré autour d’un circuit construit pour accueillir les futurs Grands Prix de Formule 1, en remplacement de Magny-Cours, à partir de 2010. Ce projet, au contraire de ceux qui ont déjà fleuri en France comme celui des autres sites de Marne-la-Vallée (Disneyland Paris) ou encore Evry/Saclay, voit beaucoup plus loin que la Formule 1 en tant que tel. Jean-Pierre Beltoise nous explique en effet qu’il y a toute une activité économique, sportive et sociale qui est prête à démarrer sur le site proche de Roissy.

F1 - Pôle de France

Jean-Pierre Beltoise en Pôle Position pour le Pôle de France

Situé à une quinzaine de kilomètres des portes de Paris, dans l’axe Nord au-dessus du Stade de France, pourrait faire penser que la région choisie, de par ses antécédents difficiles, risque de dénaturer la beauté du projet, mais d’une part il faut absolument faire quelque chose pour les zones dites « sinistrées », sinon cela ne fera qu’empirer, d’autre part, du point de vue international, les étrangers verront que le Pôle de France est à côté de Paris, et très facilement accessible depuis les aéroports de Roissy (pour M. Toutlemonde) et du Bourget (pour la Jet Set et les pilotes). Est-ce que beaucoup d’entre nous s’offusquent du fait que Flushing Meadow soit situé au cœur du Queen’s, une des banlieues les plus chaudes de New York, ou encore que le stade Olympique Arena est placé au milieu d’un « no man’s land », fréquenté par des sans abris, aux portes d’Amsterdam.

F1 - Pôle de France

Un homme qui mène son projet avec le coeur

Le député-maire de Sarcelles nous explique avoir fait abstraction de ses appartenances politiques pour présenter le projet au gouvernement, et qu’il a été accueilli de manière positive, dans le sens où aucune demande d’argent ne sera faite, étant totalement financé par des fonds privés. Le Pôle de France englobe 5 communes, dont Sarcelles, Villiers-le-Bel et Ecouen.

Le discours général est donc basé sur l’intérêt collectif, et se basant sur une zone qui avait été préalablement destinée au projet d’extension de l’autoroute A16, mais qui a été abandonné. Il est vrai qu’il va alors falloir se battre avec les verts et autres assimilés…

Un autre point positif est que le Circuit Carole va disparaître, et que le projet Pôle de France sera aussi aménagé pour les motards, ce qui permettra de conserver un circuit moto dans la région parisienne.

F1 - Pôle de France

François Pupponi, député-maire de Sarcelles

Charles Bietry prend alors la parole, pour nous faire part de son expérience avec les sites sportifs du sud-ouest de Paris, lors de son passage au PSG, qui par mannque de moyens, mais surtout de salles de taille suffisante, ont raté bon nombre d’occasions en évènements sportifs. Le projet du Pôle de France comprenant une installation sportive toutes disciplines, ainsi qu’une salle/gymnase digne de ce nom, pourra alors accueillir un public nombreux. Alors pourquoi pas penser à toutes sortes de compétitions tous niveaux, et cela toute l’année.

F1 - Pôle de France

Charles Bietry, M. multisports

L’architecte du projet, M. Gilles Terrones, nous explique qu’un accent particulier a été apporté sur le traitement des émissions de carbone, avec une utilisation de biocarburants.

La surface destinée au Pôle de France est d’environ 700 hectares, dont 200 pour le circuit en tant que tel, 100 pour les bases techniques et enfin 400 pour le tertiaire. Il est insisté sur le rôle de projet social, incluant logement plus travail, qui permettrait de créer environ 10 000 emplois sur 5 ans.

F1 - Pôle de France ~ F1 - Pôle de France

Gilles Terrones, architecte du projet, et un investisseur

L’investisseur principal ne dévoilera évidemment pas les argentiers qui se sont manifestés pour financer le projet, mais explique qu’une économie complète a été mise au point, avec la construction d’hôtels et logements destinés à des personnes en recherche d’emploi qui pourront trouver sur le site des métiers qui le relanceront dans la vie active, ou encore des étudiants pour lesquels il est de plus en plus difficile de se loger en région parisienne.

Un montant de 700 millions d’euro est quand même avancé, sans aucune information à propos du retour sur investissement.

F1 - Pôle de France ~ F1 - Pôle de France

Un autre investisseur, et Pascal Monti, entrepreneur de travaux publics

Aux dernières nouvelles, Jean-Pierre Beltoise a pris rendez-vous avec Bernie Ecclestone pour les tous premiers jours d’Octobre.

Numericable – les offres du nouveau groupe

Jeudi 11 septembre 2008

Après bien des restructurations, fusions, acquisitions, changements de noms, le câble en France semble arriver à maturité. Son nouveau PDG, Pierre Danon, a pour ambition de faire monter la puissance du câble au niveau des grands de l’ADSL. Après nous avoir expliqué que la qualité de réponse auprès du client est passée de catastrophique à presque bon, il nous est décrit l’ensemble des nouvelles offres de Numericable, que ce soit en politique de service client ou dans l’avancée des technologies. Ainsi, les boutiques redeviennent de réels points d’accueil des clients, avec l’ensemble des services offerts, ainsi que la multiplication de celles-ci sur l’ensemble de la France.

Numericable - Offres du nouveau groupe

Pierre Danon, nouveau PDG de Numericable,
décrit la nouvelle structure du groupe

Fort de son équipement pré-installé au pied des immeubles, Eric Denoyer (Directeur Général Exécutif, Division Opérateurs) Numericable est propriétaire de tout son réseau. Cela signifie que la fibre est pour cette Société plus facile à déployer. Allant dans ce sens, la Société est prête à ouvrir le FTTH aux autres opérateurs, et a commencé en collaboration avec Bouygues à moderniser les liaisons des bornes GSM et 3G en technologie fibre.

Numericable - Offres du nouveau groupe

Côté technique, le déploiement de la fibre reste une priorité

Olivier Gerolami, Directeur Général Exécutif de Numericable, à force d’arguments qualitatifs et quantitatifs, se targue d’être le fournisseur triple-play le moins cher du marché français. Mais autant cela est facile en comparaison avec Orange, autant il est difficile de dire que l’on est moins cher que Free, suite à l’augmentation mensuelle de 2 € par mois qui vient d’être imposée aux abonnés. Et comme d’habitude, ce sont les nouveaux arrivants qui sont les mieux lotis.

Numericable - Offres du nouveau groupe

L’offre triple-play, maintenant complète,
mais pas obligatoirement la moins chère du marché

Cela étant, c’est l’annonce du jour qui semble donner raison à Numericable sur l’argument prix. Mais pour une offre double-play, comportant Internet et téléphonie… car sans la télévision, il est maintenant possible de disposer des deux autres services pour 19,90 € par mois (la seule dépense supplémentaire étant de 40 € pour les frais de dossier). Donc cette offre ravira les personnes se suffisant du hertzien ou de la TNT, ou encore équipés du satellite.

Numericable - Offres du nouveau groupe

Un package bon marché,
Internet + téléphonie à moins de 20 € par mois

les professionnels intéressent aussi Numericable, qui arrive avec une offre comportant l’accès Internet (jusqu’à 100 Méga), un routeur/switch Wi-Fi, 30 adresses email, et 2 lignes téléphoniques avec appels gratuits sur 45 pays. Tout cela pour 35 € par mois, de quoi tenter plus d’une TPE/PME.

Numericable - Offres du nouveau groupe

La nouvelle offre tout compris pour les TPE

Et enfin, même si ceux-ci ne sont pas complets, Numericable publie enfin des chiffres. Tous ceux qui nous sont annoncés représentent l’activité des 6 derniers mois, et aucune autre donnée ne sera précisée, malgré les nombreuses questions de l’assemblée. Il faudra donc patienter encore 6 mois pour pouvoir commencer à comparer.

Numericable - Offres du nouveau groupe

Enfin des chiffres, mais ce sera plus parlant dans 6 mois

En analysant ces chiffres, on ne peut que constater la faible pénétration de l’équipement fibre des abonnés, puisqu’à ce jour seulement 104 000 d’entre eux y ont souscrit, sur un potentiel de 2,7 millions. L’équipe en place nous a assurée qu’ils allaient porter leurs efforts dans ce sens, mais ne sont pas peu fiers de comparer leur succès aux 14 000 fibrés chez Orange, qui d’ailleurs vient d’annoncer qu’ils réduisaient la voilure dans le déploiement de la fibre.